comment accepter et apprivoiser cette maladie?

logo psyperso psydiabete
  • Passer le choc, il faut réussir à vivre le plus normalement possible sans nier pour autant la maladie. Il faut apprendre à cohabiter avec. Plus on comprend son diabète et plus cela contribue à son équilibre. Meilleur est l’équilibre et moins on a de préoccupations….
  • l’annonce et le flot d’informations qui nous tombent dessus, peut vite submerger; entre les gestes techniques à imprimer, le jargon, le matériel, la vigilance demandée et toutes les questions qui se profilent cela fait beaucoup, avec beaucoup de doutes…
  • La durée de cohabitation joue aussi un rôle, à certaine période de la vie et parfois au bout d’un certain temps, la lassitude apparaît et là le risque de ne plus bien gérer pointe le bout de son nez…
  • l’adolescence est un moment clé dans la vie de tout à chacun mais le diabète ramène des questionnements existentiels supplémentaires…
  • les études, les voyages, « la vie normale » en somme est souvent teintée d’inquiétude…
  • le projet de faire un bébé n’est plus aussi spontané, ni anodin
  • la question de l’hérédité, quel risque si je fais un enfant?

article en collab’ avec La Belle et Le Diabète ici

WordPress:

%d blogueurs aiment cette page :